Le vin : avec modération c’est bon pour la santé

Le vin est bon à la santé, l’idée divise mais en tout cas n’est pas nouvelle. En effet depuis l’Antiquité, Platon disait que le vin était le lait des vieillards, mais il faut quand même attendre la fin du XXème siècle pour que la science penche vraiment sur la question et affirme que le vin consommé avec modération avait de multiples bienfaits en particulier pour le cœur. Attention, ses bénéfices ne sont valables que si la consommation est modérée c’est-à-dire un à deux verres de vin pour une femme et trois à quatre pour un homme et vérifiez si vous pouvez prendre le volant avec ce gadget.

Le vin est-il bon pour la santé ?

S’il est vrai qu’il y a un composant nocif dans le vin qui est l’éthanol, l’alcool présent dans le vin à 2 à 3 % pour les vins moins alcoolisés, plus de 20% pour les plus alcoolisés. Bien entendu, il ne faut pas dépasser son seuil de toxicité. Cela dit, il y a d’autres molécules qui ont des effets thérapeutiques certains comme des molécules ayant des propriétés anti radicaux libres qui ont la propriété d’éliminer le mauvais cholestérol en favorisant son transport dans le sang. Des études ont prouvés que les populations qui avaient une consommation de 1 verre de vin par repas présentaient moins de probabilités de présenter dans un futur proche des maladies cardiovasculaires.

sante-vin-moderation-bon

Pourquoi le vin a cet effet protecteur sur le cœur ?

En effet, c’est grâce à une molécule qui se concentre dans la peau du raisin, le resvératrol qui aurait toutes sortes de propriétés bienfaisantes sur lesquelles ce sont penchés et se penchent encore des chercheurs du monde entier. L’intérêt du resvératrol en général, c’est qu’il a des propriétés antioxydants. De précédentes études ont montré que le resvératrol a un effet bénéfique sur le vieillissement des cellules. Prouver par des études en laboratoire, cette molécule pourrait également prévenir le cancer car elle bloquerait effectivement la prolifération des cellules malines dans certains cancers. Ses propriétés anti-inflammatoire et antioxydant agirait aussi sur les cellules du cerveau ce qui encore ouvre énormément de pistes, en particulier pour prévenir de la maladie de l’Alzheimer. Il est démontré que le resvératrol aurait un effet sur la mémoire, minimiserait les pertes de mémoires, permettrait de ralentir la mort des cellules du cerveau dans les maladies neuro dégénératives (maladie de Parkinson). Ces découvertes sont plus qu’intéressante mais attention elles sont toutes menées en laboratoire sur des rats et des souris, donc il faut vraiment attendre des études cliniques de longues durées sur l’homme pour poser des conclusions définitives. Cette molécule du vin pourrait lutter contre la dépression. En effet, les chercheurs qui ont suivi 7000 personnes pendant 7 ans ont constaté que celles qui avaient une consommation de vin modérée présentaient des taux de dépressions plus bas que les autres mais il faut rester prudent.

Il est très important de redire que si le vin est bon pour la santé c’est seulement s’il est consommé modérément au cours des repas et avec de bons petits plats, comme le porc au caramel, des lasagnes ou une belle pièce de bœuf ou en regardant des séries télévisées ou films. Cela est également bon dans le cadre d’une alimentation équilibrée associés par exemple à un régime de type crétois.